SOMMAIRE

pin1 Introduction
pin2 Historique
pin3 Les causes
pin4 Dégâts
pin5 Solutions
pin6 Prévention
pin7 Bilan des Inondations de Novembre 1999
pin8 Conclusion



Mise en page html
prevention2000

HISTORIQUE

 

A - INONDATION DE 1910

Elle fut la plus importante de notre siècle pour la région parisienne. Comme toutes les grandes inondations, elle est due à l'addition de plusieurs crues qui se sont produites en même temps.

D'importantes pluies qui avaient eu lieu du 28 novembre au 9 décembre et du 15 au 31 décembre 1909 ont occasionné des crues. Une nouvelle période de pluies et neige commença le 9 janvier et les torrents d'eau qui tombèrent du 18 au 21 provoquèrent une crue de l'Yonne, du Loing et du Grand Morin. Le tout arriva en même temps à Paris et détermina une crue extraordinaire de la haute Seine et de la Marne qui, ne pouvant s'écouler, envahit Paris et sa banlieue.

Le niveau d'eau monta à son maximum le 28 janvier. La hauteur fut de 8.62 mètres à Paris et 39.62 mètres à Gournay sur Marne.
 
inondation1
 

B -LES INONDATIONS DE 1939

La période de la guerre 39-45 fut très dure et les inondations se succédèrent, il y en eut parfois 2 par an , une à la saison des pluies et l'autre à la fonte des neiges. Il y eut en particulier un hiver terrible en 1942-43 .

La Marne était en crue, il n'y avait plus de pont et le "Rutabaga", un bac, ne pouvait fonctionner. Une grande période de froid s'installa et les canalisations d'eau gelèrent, les compteurs à gaz, qui fonctionnaient avec de l'eau également. Arrivèrent d'importantes chutes de neige qui écroulèrent tous les poteaux et les fils électriques. Les habitants se retrouvèrent presque un mois sans ravitaillement, eau, gaz, électricité et souvent sans chauffage.
 

C -L'INONDATION DE 1955

Elle fut très importante et atteignit presque la cote de 1910 : 39.50 mètres.

Le 21 janvier la population, déjà très inquiète, est prévenue par un haut-parleur monté sur une voiture, du danger d'une rapide montée des eaux. Une centaine de pavillons sont inondés, ceux du bord de Marne d'au moins 1.50 mètres d'eau.
 
histo2
 

D – L’INONDATION DE 1958

En 1958, en 4 heures l’eau transforme les rues en torrents. La côte est de 39,13 mètres le 3 Mars. A midi on passe sans trop de peine au carrefour du bras Saint Anmoult et du boulevard de Noisy mais à 16 heures l’eau transforme en torrent une rue adjacente et l’eau y dévale en tourbillons furieux.

E – L’INONDATION DE 1959

Du 13 au 15 janvier il neige et le 17, il gèle, il y a 8 à 10 mm de glace au dessus de l’eau dans la rue des prés de Noisy le Grand, la côte est de 38.85 mètres au dessus du niveau de la mer le 5 janvier. Les eaux provoquent des dégâts considérables.

Les barrages de Seine sont déclarés d’utilité publique.

F – L’INONDATION DE 1968

Après 3 semaines de crues où la côte atteint 38.10 mètres au dessus du niveau de la mer, une baisse de quelques jours avait laissé espérer, mais les choses empirent à nouveau et le 5 la côte atteint 38.87 mètres.

Un tiers du pays est sous les eaux.

G – L’INONDATION DE 1983

La côte atteint 38.80 mètres. On évite la catastrophe de peu. La fonte des neiges de la Haute-Marne n’arrive que 3 jours après la décrue.